Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Formation > Bénédicte Cenki-Tok

Soutenance de thèse Julie Noël

Soutenance de thèse Julie Noël

Mercredi 21 novembre à 15h sc23.01, bât. 23, campus Triolet, Université de Montpellier.
Julie Noël soutiendra publiquement ses travaux de thèse "Étude pétro-structurale et géochimique des processus de serpentinisation et de carbonatation des péridotites de l’Ophiolite d’Oman"


Les roches mantelliques exposées sur le plancher océanique et/ou en contact avec l’atmosphère au niveau d’une ophiolite, sont en déséquilibre et s’altèrent, via les réactions de serpentinisation (i.e. d’hydratation et oxydo-réduction) et les réactions de carbonatation. Ces réactions d’altération jouent un rôle important dans les échanges chimiques entre la Terre profonde et les enveloppes externes, en particulier dans le cycle des volatils (C, H et O) via la minéralisation du CO2 atmosphérique et la production d’hydrogène. L’Ophiolite d’Oman est un « laboratoire naturel » idéal pour étudier ces réactions depuis l’hydrothermalisme océanique jusqu’à l’altération continentale actuelle. Cette thèse présente les résultats d’une étude multi-
technique et multi-échelle réalisée sur une série de péridotites serpentinisées et carbonatées échantillonnées sur deux sites, Wadi Dima et Batin (Massif de Wadi Tayin, Ophiolite d’Oman). Cette thèse apporte de nouvelles données vis-à-vis des relations temporelles et spatiales entre les réactions de serpentinisation et de carbonatation, les hétérogénéités chimiques à micro-échelle et l’impact de ces réactions d’altération sur les bilans globaux des volatils (C, H et O) en Oman. Elle met particulièrement en évidence la possibilité de stocker du CO2 et de produire de l’H2 simultanément lors de l’altération du plancher océanique.
Mots clés : roches mantelliques, réactions d’hydratation, minéralisation du CO2, fracturation, isotopes stables, microtomographie RX

Composition du Jury :
- Pierre AGRINIER Physicien, IPGP, Paris, Rapporteur
- Wolfgang BACH Professeur, l’Université de Brême, Allemagne, Rapporteur
- Mathilde CANNAT Directrice de Recherche, IPGP, Paris, Examinatrice
- Adélie DELACOUR Maître de Conférences, LMV, Saint-Etienne, Examinatrice
- Benoît ILDEFONSE Directeur de Recherche, Géosciences Montpellier, Examinateur
- Marguerite GODARD Directrice de Recherche, Géosciences Montpellier, Directrice de thèse
- Isabelle MARTINEZ Maître de Conférences, IPGP, Paris, Invitée

Agenda

Ajouter un événement iCal