Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02
Nom tutelle large
Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Focus

Une nouvelle organisation de la recherche à GM

Avec le projet sexennal qui a démarré le 1er janvier 2021, Géosciences Montpellier a reformulé l’organisation et la visibilité de son activité scientifique en axes thématiques de recherche. Cette structure nouvelle est le fruit d’un long travail de prospective mené par l’unité au cours de l’année 2018, concrétisé par la rédaction du projet 2021-2026 au printemps 2019, puis à l’évaluation de l’unité et de son projet par le comité HCERES en février 2020.

Géosciences Montpellier est une unité de recherche multidisciplinaire regroupant environ 160 personnes dont plus d’une centaine de personnels permanents. Elle intègre une large palette de métiers et d’expertises : géologie, géophysique, géochimie, géochronologie, pétrologie, pétrophysique, tectonique, sédimentologie, géomorphologie, géomagnétisme, pour développer des connaissances nouvelles sur la géodynamique, l’environnement et les géoressources. Nos projets s’appuient sur des approches multi-méthodes : observations et mesures sur le terrain, analyse et expérimentations en laboratoire, modélisations physiques et numériques. Un trait commun de toute recherche scientifique en Géosciences est le nécessaire changement d’échelles, spatiale (du micron à la planète) et temporelle.
Notre activité est déclinée en 6 axes thématiques, dans un schéma simplificateur qui n’est cependant pas exclusif, certains projets menés au laboratoire pouvant parfois sortir de ce cadre. Le projet ANR en cours (BREATHE) sur la pollution atmosphérique caractérisée par le magnétisme environnemental en est un exemple.

Le thème Déformation a émergé assez naturellement de nos discussions prospectives comme un thème à la fois fédérateur et révélateur d’une partie de notre identité scientifique. Il est ancré dans une longue histoire de la géologie Montpelliéraine en géologie structurale, tectonique et pétrophysique. Nos recherches sont consacrées à l’étude des processus de déformation et des effets de cette déformation sur la dynamique terrestre, du niveau atomique à la tectonique des plaques et la convection dans le manteau.

La Terre se caractérise par de nombreux couplages physiques et chimiques entre ses différentes enveloppes, externes et internes. Cette dynamique contrôle en retour la structure et la composition de notre planète et son évolution. Le thème Couplages et transferts regroupe des axes de recherche variés depuis la dynamique terrestre dans différents contextes tectoniques, la genèse et l’évolution de la croûte, les problématiques liées aux interactions fluides-roches, aux transferts de matière et de chaleur et au rôle des forçages environnementaux, jusqu’aux relations entre l’évolution du vivant et la géodynamique interne.

Le thème Terre Primitive est récent à Géosciences Montpellier. Il est centré sur les relations entre l’évolution de la géodynamique interne de la Terre, notamment le début des processus de subduction et de formation de croûte continentale, et l’évolution des enveloppes externes (atmosphère, hydrosphère et biosphère), notamment l’apparition de la photosynthèse et l’oxygénation de l’atmosphère et des océans.

Dans le thème Aléas se retrouvent les projets de recherche consacrés aux processus et systèmes générateurs d’aléas géologiques tels que les séismes, les volcans ou encore les glissements de terrain, avec des travaux allant de l’étude fondamentale des systèmes liés aux aléas à leur évaluation quantitative. Les interactions avec l’évaluation des risques sont également considérées en collaboration avec les sciences humaines et sociales.

Le rôle de l’eau liquide dans la dynamique terrestre en surface et subsurface est au cœur des problématiques traitées dans le thème Hydrosystèmes. Basés sur l’intégration des mesures et modèles pour l’étude de processus complexes et non linéaires, aux différentes échelles spatiales et temporelles, nos projets sont souvent développés en collaboration avec des laboratoires de mathématiques et de mécanique.

Enfin, les Ressources minérales, fluides et énergétiques, sont l’objet du sixième thème, avec des expertises variées à Géosciences Montpellier, notamment en géologie structurale, sédimentologie, pétrologie et minéralogie, mises au service de l’étude de ces ressources pour un usage raisonné dans le contexte de la transition énergétique et du développement durable.


Le bulletin du laboratoire Géosciences Montpellier n°24 - janvier/février/mars/avril/mai 2021