Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Recherche > Géologie et Géophysique de la Zone critique (G2Zo)

Géologie et Géophysique de la Zone critique (G2Zo)

Description de l’équipe

Membres permanents : Sandrine Baudin (ITA), Pierre Camps (DR), Cédric Champollion (MCF), Jean Chéry (DR), Erik Doerflinger (ITA), Nicolas Le Moigne (ITA), Patrick Nicol (ITA), Michel Peyret (ITA), Thierry Poidras (ITA), Jean-François Ritz (DR), Philippe Vernant (MCF).

Doctorants et Post-doctorants : Bader Boubaker, Anne-Karin Cooke, Samuel Doucet, Abderrahmane Haned, Severine Furst, Oswald Malcles, Christine Masson.

Responsable : Philippe Vernant

L’équipe G2Zo fédère des personnes de disciplines diverses (magnétisme des roches, hydro-géophysique, gravimétrie, tectonique active, géodésie, géodynamique, géomorphologie, karstologie) autour de la compréhension de la formation et du fonctionnement de la zone critique. Pour rappel la zone critique est définie comme la zone où interagissent les roches, les sols, l’eau, l’air et les organismes vivants pour donner à la Terre sa morphologie sur des échelles de temps très variables (http://criticalzone.org/national/research/the-critical-zone-1national/).

Les chantiers interdiscplinaires et collaboratifs concernent l’archéologie (archéomagnétisme et de la prospection géophysique), l’hydrologie des Grands Causses et de Fontaine de Vaucluse, la karstologie, la déformation des réservoirs géologiques, les relations entre l’érosion des massifs montagneux et les mécanismes de déformations intraplaques, ainsi que la tectonique active en Méditerranée (notamment au Maghreb), au Moyen Orient - Asie mineure (Arménie, Iran) et en Asie Centrale (Mongolie, Sibérie, Tibet).

Une part importante de l’activité de l’équipe est dédiée au développement d’instruments dans les différentes disciplines (gravimétrie, hydro-géophysique, magnétisme), notamment à des fins d’innovation au service de la société civile (géothermie et panneaux solaires à air chaud).

l’équipe est fortement impliquée dans des taches d’observation long-terme dans le cadre des SNO H+ et KARST (étude des eaux souterraines) et RESIF-RENAG (étude des déformations tectoniques et de la vapeur d’eau atmosphérique par GPS).

Quand cela est possible, les recherches sont conduites avec la société dans le cadre de projets de sciences participatives (bio-surveillance des particules fines en milieu urbain, morphologie et hydrologie du karst).