Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Public-Presse > Histoire de la géologie à Monpellier

1809-2009 : Bicentenaire de la chaire de géologie à Montpellier

1809-2009 : Bicentenaire de la chaire de géologie à Montpellier

2009 marque le bicentenaire de la faculté des sciences de Montpellier. Napoléon 1er créé la faculté en 1809, avec sept chaires, dont celle de géologie (la première en France). Sept titulaires de la chaire de géologie s’y sont succédé.

- 1809 : Le premier professeur, Marcel de Serres de Mesplès est né en 1780 dans une riche famille de Montpellier. Enfant, il se passionne pour les papillons ! Suite à la ruine familiale, il est envoyé à Paris où il assiste à l’émergence de la géologie, notamment au Muséum. Protégé du général d’empire Daru, il a l’occasion de se faire remarquer par Napoléon lui-même qui le nomme le 25 juillet 1809 à la chaire de géologie de la nouvelle faculté mais l’envoie en mission d’étude en Autriche, en Bavière et sur les rivages des la mer baltique, pendant deux ans ! Il occupe la chaire pendant 53 ans jusqu’à sa mort en 1862 (un record de longévité !) Avec ses collaborateurs parisiens et européens, il contribue à poser les bases de la géologie et de la stratigraphie (on lui doit la notion de Quaternaire ou époque de l’Homme). Il effectue les premières études géologiques du Tertiaire de la région de Montpellier. Bien qu’adepte de ce qu’on appellera plus tard l’actualisme (il explique les dépôts anciens par des phénomènes observables actuellement), son enseignement reste cependant imprégné par la croyance religieuse (il développe des correspondances entre la genèse et les époques géologiques, et ne pense pas l’homme plus ancien que 7 000 ans).

- 1864 : Paul Gervais de Rouville, né en 1823 dans une vieille famille protestante de Saint Jean de Gard, passe à Montpellier une thèse en 1853, devient professeur en 1864, puis Doyen de la faculté entre 1879-1891. Paul de Rouville fut un remarquable géologue tant par l’ampleur de ses recherches que par la modernité de son approche (intégration de la stratigraphie, de la structure et de la géomorphologie). Ses travaux cartographiques sur l’Hérault ont fait référence jusqu’au milieu du XXème siècle. Il a publié à la fin de sa vie un exceptionnel recueil de dessins, schémas, coupes et cartes, illustrant parfaitement l’adage "un schéma vaut mille mots". Il est le véritable initiateur de l’école de géologie de Montpellier.

- 1894 : Auguste Delage est né en 1849 dans en Charente. Il passe par l’école des sciences d’Alger en 1880, arrive à Montpellier comme maître de conférence puis devient professeur en 1894. Il collabore aux publications de de Rouville sur la géologie de la région du pic St-Loup en 1893. Il collabore ensuite avec Henri Lagatu (école d’agriculture de Montpellier) et met au point en 1900 une technique pour durcir les sols et fabriquer des lames minces observables au microscope. Il meurt à Montpellier en 1919.

- 1919 : Joseph Blayac, né à Montpellier en 1865, passe par la faculté de Paris puis de Dijon, enfin revient à Montpellier comme professeur où il réorganise la faculté après la guerre. Ses travaux se caractérisent par leurs applications pratiques : cartographie en Algérie et Aquitaine, enfin en Languedoc avec des études hydrologiques. À la fin de sa vie, il se révèle être un précurseur de l’exploration pétrolière en Languedoc.

- 1938 : Marcel Thoral, né en 1900 dans le Rhône, arrive à Montpellier en 1928 comme professeur de lycée puis assistant à la faculté des sciences en 1932 et professeur en 1938. Il prend la chaire de géologie de Lyon en 1940. Il est célèbre pour ses recherches sur la stratigraphie du Précambrien, Cambrien et Silurien de la Montagne Noire.

- 1940 : Marcel Casteras, né à Toulouse en 1904, enseignant à Pau puis à Paris, assistant puis Professeur de géologie à Besançon en 1935, il ne reste à Montpellier que quatre années (1940-1944). Il prend la chaire de géologie à Toulouse jusqu’en 1974. Ses travaux sur les Pyrénées apportèrent quelques différents avec l’école de Montpellier.

- 1944 : Georges Denizot, né à Vendôme en 1889, maître de conférence à Marseille, il occupe la chaire de géologie à Montpellier de 1944 à sa retraite en 1959. Il étudia la stratigraphie et la sédimentologie du Plio-Quaternaire du Languedoc et de Provence.

- 1959 : Jacques Avias , est né en 1918 à Aubenas en Ardèche. On lui doit de nombreux travaux sur la Nouvelle-Calédonie et sur l’hydrogéologie. Son activité dans le domaine de la valorisation des résultats scientifiques est symbolisée par son rôle déterminant dans le captage de la source du Lez qui alimente Montpellier en eau potable. C’est sous son décanat qu’eut lieu le déménagement de la faculté sur le campus de Triolet. Jacques Avias est le dernier titulaire de la chaire, lorsqu’en 1970, la faculté des sciences de Montpellier laisse place à l’Université des Sciences et Techniques du Languedoc...Il est décédé en 2003.

sources consultées :

- Dulieu, L.,La faculté des sciences de Montpellier des ses ogines à nos jours, 196 pp., les Presses Universelles, 1981.

- Denizot, Deux siècles de géologie à Montpellier, Bulletin de l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier, vol 82-83, p 93-94, 1952-1953.

- de Rouville, P., L’Hérault Géologique - Deuxième Partie : Atlas d’Anatomie Stratigraphique du territoire de l’Hérault, Montpellier, 1896.

- de Rouville, P., Eloge historique de Marcel de Serres, 55 pp., Jean Martel Aîné, Montpellier, 1863.

© Michel Séranne, 20 Avril 2009