Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Recherche > Inter-équipes

Afrique du Nord

Coordination JL Bodinier
Équipes impliquées : Manteau et Interfaces, Dynamique de la lithosphère, Bassins et Risques.

Ce chantier réunit la plupart des équipes du laboratoire et participe d’une politique d’ouverture de Géosciences Montpellier et de l’OSU OREME vers le bassin méditerranéen. Cette politique est assise sur de très nombreux liens de coopération scientifique (PHC, accords bilatéraux, PICS…).
Le projet fédérateur est centré sur le Maroc. Son objectif est de relier les observations de surface - comme la tectonique active et les variations de topographie – à la dynamique de la Terre profonde. L’approche est pluri-disciplinaire. Trois aspects complémentaires des interactions récentes entre plaques et manteau convectif au Maroc sont abordés :

  1. la cinématique actuelle, la tectonique active et l’aléa sismique,
  2. la formation et l’évolution des reliefs,
  3. l’architecture lithosphérique, les interactions asthénosphère-lithosphère et les écoulements mantelliques.

L’intégration des différentes données sera assurée par la modélisation numérique de la déformation de surface et de ses couplages avec les processus profonds.

Le projet MEDYNA (Maghreb-Eu Research Staff Exchange on Geodynamics, Geohazards, and Applied Geology in North-West Africa) est un projet de mobilité euro-méditerranéenne financé dans le cadre du programme PEOPLE-IRSES du FP7. Il implique 16 universités ou centres de recherche du Maghreb, en Algérie, Maroc et Tunisie, et 5 partenaires du Sud de l’Europe, en France (Montpellier, Nice, Toulouse), Espagne (Grenade) et Portugal (Evora). Géosciences Montpellier et l’Instituto Andalous de Ciencias de la Tierra (Grenade) sont les promoteurs européens de ce projet qui intègre en sus des volets importants en paléo-environnement et en géo-ressources. Il s’agit en particulier du projet inter-équipes (Manteau et Interfaces-Bassins) : « caractérisation géochimique des dépôts phosphatés en relation avec l’évolution du bassin et sa karstification. Evaluation des ressources en métaux stratégiques » (2014-2016), qui fait l’objet d’un contrat en entre l’Université de Montpellier et l’Office Chérifien des Phosphates (OCP, Maroc).