Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 37 28

Accueil > À la une

CREEP : un réseau européen de formation

CREEP : un réseau européen de formation

Le réseau de formation initiale ITN CREEP (Complex RhEologies in Earth and industrial Processes) est un réseau de formation initiale financé dans le cadre des Actions Sklodwoska-Marie Curie du programme Européen Horizon 2020. Il est coordonné par Andrea Tommasi à Géosciences Montpellier.

CREEP est un réseau de recherche et de formation interdisciplinaire dont l’objectif est

  • de faire progresser notre compréhension de la rhéologie des matériaux complexes, en particulier les roches, les minéraux, les magmas et les verres qui présentent des comportements mécaniques hautement variables, du ductile au fragile, et où la localisation de la déformation peut être générée par des interactions avec d’autres processus tels que la percolation de fluides, l’évolution des microstructures ou l’échauffement visqueux.
  • de comprendre comment ces rhéologies contrôlent la dynamique de notre planète, de l’échelle des temps géologiques (tectonique des plaques, convection mantellique) à celle de l’instant dont relèvent des processus présentant un risque immédiat pour l’homme (sismicité) et de préciser le rôle joué par ces rhéologies pour les processus industriels tels que la production d’énergie, de stockage géologique des combustibles et des déchets ou encore la production de verres hautement performants.

Le réseau CREEP permettra de former 16 doctorants à travers un programme de recherche collaboratif pluridisciplinaire centré sur l’étude des comportements rhéologiques complexes des matériaux terrestres et leurs implications pour la géodynamique et les procédés industriels. Les 16 sujets de thèse couvrent un large spectre d’applications allant des déformations de la surface jusqu’au manteau profond, à l’exploration pétrolière, à la géothermie ou au procédés industriels. A travers ce programme, les doctorants acquerront des compétences en expérimentation, en modélisation de la déformation, et en sismologie. La formation comporte en outre des écoles thématiques, des excursions de terrain, des workshops et d’autres activités qui contribueront à l’épanouissement professionnel et personnel des étudiants. Enfin, de courts stages chez les partenaires industriels donneront aux étudiants l’occasion de mesurer les implications de leur recherche pour le secteur privé.
Le réseau CREEP se compose de 10 laboratoires de recherche leaders dans le domaine de Sciences de la Terre en Europe, dans lesquels seront réalisées les thèses :
• Geosciences Montpellier, France (Coordination ; pétrophysique, déformation expérimentale & modélisation)
• Laboratoire FAST - Orsay, France (Mécanique des fluides & géodynamique)
• University of Bristol, UK (sismologie)
• University of Durham, UK (déformation expérimentale)
• University College of London, UK (déformation expérimentale)
• Universita degli Studi Roma Tre, Italy (tectonique expérimentale)
• Utrecht University, Netherlands (déformation expérimentale, sismologie)
• Johannes Gutenberg-Universität Mainz, Germany (modélisation géodynamique)
• Westfälische Wilhelms Universität Münster, Germany (sismologie)
• ETH Zurich, Switzerland (modélisation géodynamique)
Il associe aussi des partenaires du secteur privé pour qui la rhéologie des matériau est au cœur des préoccupations : de nouvelles technologies pour l’industrie des hydrocarbures (Schlumberger, Baker Hughes), le développement d’instrumentation scientifique (MP Strumenti), la conception d’outils logiciels (Rockfield), l’optimisation des procédés de production pour les matériaux comme le verre, l’acier et le sel de roche (Schott, APERAM, AkzoNobel), la recherche et l’exploration en géothermie (Reykjavik Geothermal, IGEM) ou les études géophysiques (GMuG, Geospatial Research).