Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Public-Presse > Ressources documentaires > Anciens thèmes de recherche > Réservoirs > Hydrodynamique souterraine

Sites expérimentaux, instrumentaux et d’observation

Différents sites expérimentaux, offrant une diversité géologique (marnes calcaires, sédiments côtiers, calcaires récifaux ou de plateforme, et socle granitique) et hydrodynamique sont aujourd’hui en place et permettent l’expérimentation en milieu naturel de nouvelles méthodes et de nouveaux outils.

Centre d’expérimentation et d’enseignement de Lavalette (CEEL)

Le site expérimental et instrumental de Lavalette présente de nombreux avantages, notamment sa proximité, non loin du laboratoire, et la diversité de ses activités :
• base d’enseignement et de logistique
• calibration des outils de forage
• nouveaux outils (assemblage, test)
• site expérimental (4 forages alentours)

Sites côtiers

Le site instrumental de Maguelone (Montpellier, France) et les deux sites expérimentaux de Majorque (Baléares, Espagne) et Ploemeur (Bretagne, France) ont été développés dans le cadre du projet ALIANCE pour le déploiement de nouvelles méthodes expérimentales et de monitoring pour le suivi des intrusions d’eau salée dans les aquifères côtiers. Situés dans des contextes géologiques et hydrodynamiques très différents, ces sites permettent d’aborder des thématiques nombreuses et diversifiées.

Maguelone : Situé à proximité de Montpellier, entre les étangs et la mer, le site de Maguelone sert de base instrumentale pour l’observation des phénomènes suivants :
• intrusion d’eau salée le long des côtes
• processus sédimentaires côtiers
• changements climatiques et inondations de l’Holocène
• écoulements souterrains (CH4, H2S)
• fuites provenant d’une décharge urbaine (Thôt)

Depuis 2004, un prototype d’observatoire in-situ du sous-sol a été mis en place. Il est doté d’un fonctionnement autonome depuis avril 2006. D’un point de vue fondamental, Maguelone constitue un site privilégié pour l’étude de la diagénèse précoce dans les milieux clastiques.

Majorque : Le site expérimental de Majorque consiste en un réseau de 10 forages profonds (>100m) dans les structures récifales Miocène du SE de Majorque, à 6 km de la côte Méditerranéenne. A cause d’une surexploitation de la nappe d’origine principalement agricole, l’intrusion marine rentre à plus de 15 km dans les terres et les nappes sont fortement polluées par les chlorures.

Ploemeur : A l’inverse de Majorque, le site de Ploemeur se situe dans des granites fracturés où pour l’instant aucune intrusion salée n’a été constatée.

D’autres site font l’objet d’interventions plus ponctuelles et ciblées. Il s’agit des sites de Lodève, Cadarache, Camargue, La Durance.