Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Vie du labo

En visite

Le mois de juin a été propice à l’accueil de visiteurs d’horizons différents.

Tout d’abord, nous avons accueilli, le 6 juin dernier, dix étudiants de l’université de Plymouth (UK), encadrés par Aude Gébelin (que certains d’entre vous connaissent bien puisqu’elle a fait sa thèse avec Maurice Brunel) et Camille Dusséaux, son étudiante en thèse (ancienne du Master GER 2015), qui ont profité de leur camps de terrain dans la Montagne Noire pour venir nous rendre visite.
Attendus dès 10h par une petite collation de bienvenue, ils ont pu commencer leur visite, guidé par Stéphane Dominguez, dans les différentes salles de manip de modélisation pour enchaîner sur une présentation de Bénédicte Cenki-Tok sur les deux spécialités du master Géosciences de Montpellier.

Après une pause repas/détente à la cafétéria l’(S)pace de l’UM, ils ont pu apprécier les techniques de lithopréparation de Christophe Névado pour finir, bien au frais, par un petit tour d’horizon des méthodes de datations géochimiques avec Olivier Bruguier et Patrick Monié.

Ils sont repartis enchantés et d’ores et déjà quelques étudiants ont émis le souhait, et pris des contacts, pour venir faire leur master à Montpellier en 2018.
Une expérience intéressante à renouveler avec des étudiants en géologie d’autres pays, et même d’autres villes françaises.

Mais la curiosité n’attendant pas toujours le nombre des années, lundi 27 juin a eu lieu à GM la quatrième édition (déjà !) des journées d’introduction aux géosciences pour les élèves de CM1 de l’école Jules Verne de Montpellier.

Ces journées ont été initialisées dans le cadre du projet ANR CoLiBrEA (PI Christel Tiberi), alors que des sismomètres devaient être installés dans des écoles de la région d’Arusha et du Ngorongoro en Tanzanie. Les acteurs du projet ont proposé de consacrer du temps aux élèves pour leur expliquer le fonctionnement des outils et pourquoi leur équipe les utilisent dans cette région. À cette occasion, une correspondance entre les écoles françaises et tanzaniennes a été initiée mais n’a malheureusement pas pu être maintenue sur la durée du projet. Il en reste néanmoins une réelle motivation de la part des écoles montpelliéraines qui continuent, de leur côté, de découvrir les sciences de la Terre une fois par an en venant à Géosciences.

Cette année, nous avons donc accueilli 27 élèves de CM1 qui ont participé à quatre ateliers leur permettant de voir de plus près ce qui intéresse les chercheurs en géosciences et pourquoi. À tour de rôle, les enfants ont pu découvrir comment fonctionne un sismomètre ; comment se déforme la Terre ; comment se forme une caldera et de quoi sont faites les roches volcaniques. Une occasion pour échanger sur les risques naturels, le volcanisme et la sismicité dans le monde mais aussi en France.

Les chercheurs, enseignants-chercheurs et étudiants ont animé les ateliers le matin et l’après-midi (un grand merci à tout le monde !). Cette année, les étudiants de master DTRN, venus en renfort, n’étaient pas de trop pour nous permettre d’échanger avec les enfants car les questions et les remarques ont fusé dans tous les sens !
À l’heure du repas, les géologues en herbe ont profité du beau temps pour pique-niquer et se détendre entre les bâtiments 22 et 23. Un des plus de cette journée pour eux est sans doute la chasse aux échantillons délaissés par les collègues en bas du bâtiment… Riches de tout ce savoir nouveau, mais bien fatigués, ils sont repartis avec un diplôme "d’apprenti géologue" et, on l’espère, beaucoup d’enthousiasme pour les géosciences !