Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Vie du labo

Les géosciences à la JPO de l’Université

Malgré l’alerte orange aux vents violents en ce samedi 4 mars, les lycéens ont été nombreux, cette année encore, à profiter de la JPO (Journée Porte Ouverte) de l’université de Montpellier pour peaufiner leur projet post-bac en venant rencontrer les enseignants des différentes filières proposées par l’UM.

Installé à la BU sciences au sein d’un pôle "Environnement" au sens large, le stand du DESTEEM (département d’enseignement sciences de la Terre, eau, environnement de Montpellier) a attiré de nombreux visiteurs, des plus motivés par les sciences de la Terre aux simples curieux, en passant par ceux, encore indécis, ne demandant qu’a être convaincus.
Les enseignants-chercheurs et étudiants présents sur le stand, Roger Soliva, Émilien Oliot, Stéphane Mazzotti, Rodolphe Cattin, Fanny Garel, Bénédicte Cenki-Tok, Solène Meyer (L3), Justine Bolandard (L3) et Lucille Nègre (M2), se sont relayés de 9h à 16h pour renseigner le public. Ils n’ont pas chômé malgré un certain manque de visibilité du stand dû à la foule qui faisait la queue devant le stand voisin de biologie (mécanismes du vivant).
Quittons le DESTEEM pour nous rendre à la salle d’expérimentation du bâtiment 23 où, de 10h à 13h, Stéphane Dominguez a étonné les visiteurs avec son expérience de modélisation simulant un phénomène volcanique en réalité augmentée.
Durant la même période, Fanny Garel, Benoît Ildefonse et Stéphane Mazzotti participaient à Carasciences, expérience imaginée et organisée par Boris Chenaud qui consistait à faire rencontrer pendant un temps déterminé (1/4 d’heure) un scientifique et un visiteur dans l’espace "clos" d’une caravane afin d’y aborder les sujets les plus divers portant sur le métier et le quotidien des chercheurs et enseignant-chercheurs.

Encore une fois, cette journée a permis de faire la promotion de nos filières et, pourquoi pas, susciter des vocations en montrant la diversité des métiers en géosciences ?