Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Vie du labo

Pota’GM, c’est parti !

Une idée simple mais étonnante a germé dans la tête des doctorants ! Pourquoi pas un jardin collaboratif à GM ?
En fait, pas si étonnante qu’il n’y paraît car la quasi totalité des doctorants et une partie des permanents du laboratoire, comme une grande partie de la société, ont une réflexion éthique sur leur alimentation et mangent leur déjeuner "fait maison" et bien souvent bio, "tiré-du-sac" dans le jardin situé au pied du bâtiment qui nous héberge. Ils ont pour horizon une superbe "décharge à cailloux", ancienne plate-bande maçonnée dans laquelle sont abandonnées, depuis plusieurs décennies, les cailloux qui ne sont plus utiles ni à la recherche, ni à l’enseignement. Profitant de leurs pauses pique-nique, certains ont réfléchi à la meilleure manière de valoriser cet espace. De ces constats à l’idée d’un jardin collaboratif où chacun pourrait partager son savoir, ses outils, ses bras et ses envies d’expérimentation, Pota’GM était né.

La mise en place pouvait commencer. Les doctorantes Séverine Furst et Audrey Taillefer, appuyées par la direction du laboratoire, sont allées présenter leur projet à Alain Iberti (Direction de la logistique de l’Université) ainsi qu’ aux personnels du service Environnement et cadre de vie afin d’obtenir l’autorisation de faire un potager entre les bâtiments 22 et 23 du campus. Au-delà de leurs espérances, Pota’GM a reçu le soutien total de l’université et une promesse d’aide logistique apportée par le service des Espaces verts pour la mise en place du projet.


Une première réunion a rapidement eu lieu avec les membres de GM intéressés pour rendre compte de la rencontre avec les services universitaires concernés et pour poser la "première pierre" du projet (Comment fonctionner ? Comment procéder ? Quoi cultiver ? …) dans le but d’être prêt à planter des légumes ce printemps. Les grandes lignes étant posées, les pauses méridiennes des prochaines semaines seront occupées à trier les "cailloux" (les uns à garder pour aménager le jardin, les autres à évacuer) puis préparer le terrain en y apportant de la terre et des engrais naturels, et enfin planter.

Convivialité et partage sont au programme de bien des déjeuners de ces prochains mois (ampoules peut-être aussi !) mais c’est un projet que nous espérons voir s’installer à long terme, en harmonie avec l’ensemble du labo mais aussi avec les étudiants qui seront notre relève !