Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Portrait

Du côté d’chez...Cécilia Cadio

Cécilia vient de Bretagne, plus précisément de Redon en Ile-et-Vilaine où elle est née. Après son baccalauréat, elle effectue un an de classe préparatoire BCPST au lycée Chateaubriand de Rennes. Elle rejoint ensuite l’université de Brest pour avoir plus de liberté et se consacrer aux sciences de la Terre pour lesquelles elle a eu un véritable coup de cœur. Elle découvre ainsi les expériences de terrain "Ce furent trois années géniales" notamment grâce aux sorties hebdomadaires organisées sur le littoral de la Côte sauvage.
Mais les maths et la physique lui manquent et elle démarre un master à l’Institut de Physique du Globe de Paris suivi d’une thèse en géophysique, en gravimétrie spatiale. Le sujet porte sur l’origine profonde du volcanisme polynésien et hawaïen. Bien que le le terrain ne soit pas prévu au programme, elle a pu au cours de ces années de master et de thèse saisir des opportunités et participer à des campagnes de mesure en Afrique (Niger, Bénin, Djibouti) et à des campagnes en mer dans le Pacifique (Guam-Hawaï) à et aux Açores.
Après sa thèse, elle part faire un post-doc à l’université de Yale où pendant trois ans, elle découvre les États-Unis et la façon de faire de la recherche aux USA. Ce fut une expérience très intéressante car elle a appris à écrire des projets, rechercher des financements, ce qui a constitué un réel atout à son retour en France.
Elle rentre en France à Montpellier pour démarrer un post-doc de deux ans financé par le CNES. Ce contrat débouchera sur un recrutement de Maître de conférences à Géosciences Montpellier. Elle est aujourd’hui ravie de faire de l’enseignement même si cela demande beaucoup d’investissement en temps les premières années. Et elle n’a aucun regret d’avoir quitté la biologie !

Ses domaines de recherche actuels touchent à la géodynamique en zone de convergence à partir des variations de la pesanteur mesurées par les missions de gravimétrie spatiale (ESA, NASA). Sa recherche est en grande partie financée par le CNES. La compétence qu’apporte Cécilia au laboratoire est une vision à plus grande échelle, à l’échelle du globe. L’an dernier, elle a débuté un projet financé par le CNES pour travailler sur les zones de subduction : Yakutat-Alaska, Italie et Maroc avec Stéphane Mazzotti, Rodolphe Cattin, Diane Arcay et Fanny Garel. Ce projet repose essentiellement sur l’analyse de données et la modélisation de la subduction. Elle travaille également sur la Tanzanie avec Christel Tiberi et Matthieu Plasman qu’elle co-encadre dans le cadre d’un contrat post-doc CNES.
Avec Rodolphe Cattin et Stéphane Mazzotti, elle assure l’encadrement de la thèse d’Anita Saraswati et avec Fanny Garel celui d’un stagiaire de master 1.
Elle vient d’intégrer le groupe de travail GRICE du CNES pour la préparation d’une nouvelle mission. Son objectif est de définir quelle est la qualité des données gravimétriques (précision et résolution) requise à l’imagerie fine des zones de convergence afin de permettre un saut majeur dans leur compréhension. Cette étape est un pré-requis essentiel à la pertinence des solutions techniques proposées, au développement des technologies embarquées et à la conceptualisation des missions.


Thé ou café ? Ça dépend du moment de la journée …café le matin et thé l’après midi
Cinéma ou boîte de nuit ? Cinéma
Mer ou montagne ? Mer en tant que bretonne mais est en train de devenir montagne
Foot ou rugby ? Foot
Week-end synonyme de… ? Farniente, prendre le temps de se reposer, de faire de la déco, de la cuisine, des petites randonnées…
Vacances ? Plutôt tour de la Bretagne en vélo ou randonnées dans des endroits déserts si possible et être au plus près de la nature.
Lundi matin synonyme de… ? C’est dur …mais j’apprécie les cours du lundi matin, très efficace pour me sortir du lit…
Le métier que tu aurais rêvé de faire ? Je pense que je fais le métier dont je rêvais… Petite, je voulais être aventurière, aller partout dans le monde et être engagée à penser, à réfléchir. J’aurais aussi aimé être médecin mais j’étais beaucoup trop sensible, je pense que le métier que je fais aujourd’hui me correspond tout à fait.
Ce que tu détestes par-dessus tout ? L’injustice.
Les mots que tu aimes et ceux que tu détestes ? Les mots que j’aime : tout ce qui est lié à ma famille. Je déteste le mot rejet.
Ton juron favori ? Putain … c’est celui qui sort systématiquement mais mes favoris ça serait plutôt les jurons du capitaine Haddock.
Tes qualités et défauts ? Mon plus gros défaut c’est de manquer de confiance en moi, mes qualités d’être positive, et enthousiaste.
Dans 10 ans… ? Pourquoi pas avoir des responsabilités vis-à-vis du spatial/CNES ? Participer de près à la conception d’une mission spatiale et voir son lancement… ce serait une grande et belle aventure.
Si tu étais un(e) super héros ? J’espère ne pas être obligée de porter des costumes ridicules…j’aime bien Fantômette, la justicière anonyme de mon enfance.
Drogue favorite ? Le chocolat, les caramels au beurre salé.
Un surnom ? Dans ma famille on m’appelle Zazou
Une personne que tu aurais aimé rencontrer ? Des personnes de ma famille maternelle qui ont disparues et que je n’ai jamais pu rencontrer. Sinon j’aurais aimé rencontrer Richard Feynman.
Un livre de chevet ? La collection des enquêtes policières de Marie Lester qui se passe en Bretagne.
Citation favorite ? "Pingouins dans les champs, hiver très méchant".
Un moment de honte ? C’était lors de la soutenance de mon Master 2, la présentation en anglais s’était bien passée mais au moment des questions, ce fut la catastrophe je ne comprenais plus rien, black-out total...
Un pays, une région que tu aimes ? Ma région, la Bretagne.
Un pays, une région à visiter ? Le Japon, j’ai beaucoup aimé et j’aimerais beaucoup y retourner.
Une résolution ? Être plus organisée/rapide … le matin !
Un style de musique ? Le jazz que j’écoute beaucoup en ce moment, c’est suite à la mission à la Nouvelle-Orléans.
Ton plat préféré ? Les endives au jambon de ma maman.
Si Dieu existe qu’aimerais-tu qu’il te dise après ta mort ? Déjà je serais très surprise qu’il vienne me parler ;-) J’aimerais qu’il me dise "Bien joué !"
Un mot pour tout GM ? J’ai découvert un lieu convivial, dynamique, chaleureux et accueillant !