Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Coin des doctorants

Du mouvement !

Les doctorants ont la bougeotte, leurs missions et déplacements sont résumés dans cette rubrique !

Missions passées


Patrick Monié, Roger Soliva et moi-même sommes partis, le 23 et 24 janvier 2018 échantillonner de la fluorine dans l’ancienne mine d’Escaro (Pyrénées orientales), la plus grosse mine de fluorine de France qui se situe sur une zone de relais de la faille de la Têt. La datation de cette fluorine permettra d’avoir des indications sur l’origine de son accumulation et déterminera son lien avec l’activité hydrothermale récente de la région.
Gaétan Milesi


Effectuer des short courses est indispensable à la bonne réalisation d’une thèse. En effet, Alexandre Cugerone et moi-même sommes allés suivre l’exposé d’Andrew Menzies, Professeur à l’université catolica del Norte au Chili, un short course de deux jours qui traitaient des méthodes de "minéralogie automatisée" à l’université de Genève. Ces deux jours nous ont permis de comprendre les avantages, les inconvénients et les différentes applications de la minéralogie automatisée. Dans le cadre de notre thèse, nous allons utiliser notamment le QEMSCAN. Cette méthode, assez couramment utilisée dans le monde de l’industrie minière et pétrolière, a comme grand avantage d’effectuer une carte minéralogique d’une lame mince au bout de quelques heures et à une échelle de précision pouvant aller jusqu’au micron.
Enora Tourneur

Missions futures


Dans le cadre de sa thèse en co-tutelle avec l’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech, Radouan El Bamiki se rendra du 26 février au 18 mars sur les bordures du Haut et du Moyen Atlas pour étudier les bassins des phosphates. Pour cette mission, Radouan sera accompagné par Michel Séranne et Gilles Merzeraud de GM et Hassan Chellaï de l’UCA.
Michel Séranne


À partir du 7 mars prochain, Manar Alsaif et Agathe Faucher partiront pour un mois de terrain en Grèce. Après quelques jours dans le Péloponnèse, l’Attique et l’Eubée, accompagnées par Frédéric Gueydan, elles passeront ensuite une petite semaine, du 11 au 16, sur l’île de Syros dans les Cyclades où les M1 DTRN les rejoindront. Elles retourneront ensuite en Grèce continentale jusqu’au 4 avril, date de leur retour en France. Pour cette mission elles ont été chargées de différents travaux : une cartographie détaillées des failles anciennes (jusqu’à 20 MA), une campagne d’échantillonnage pour effectuer différentes datations en vue de reconstruire l’histoire géologique régionale, tuer le Lion de Némée, enchaîner Cerbère, etc...
À ces objectifs principaux s’ajoutent des objectifs personnels aussi difficiles à atteindre que louables, pour citer Agathe : "Goûter l’ensemble du bestiaire sucré grec, mais aussi une surconsommation (scientifique attention) de feta dans le but de déterminer laquelle est la meilleure."
Une des plages de Syros prise par Agathe au cours d’une de ses précédentes missions.


Du 22 février au 1er mars, je me rendrai en Sicile, accompagné de Stéphane Dominguez, Matthieu Ferry, Jacques Malavieille et Christian Romano, tous de GM, et de Giovanni Barreca et Carmelo Monaco de l’université de Catane.
Cette semaine en Sicile est une mission de découverte du terrain dans le cadre de ma thèse. Elle permettra à l’ensemble de l’équipe de se familiariser avec les grandes lignes de la géologie sicilienne tout en se concentrant sur la tectonique active qui affecte cette région. La Sicile offre dans un rayon d’une centaine de kilomètres des processus géodynamiques variés, tel que la subduction (sous la Calabre), le rifting (détroit de Messine), la collision (en Sicile) ainsi que les structures transtensives et transpressives qui les connectent. La mission permettra également de renforcer les contacts existants avec des chercheurs de l’université de Catane et de préparer les objectifs de futures missions.
Maxime Henriquet