Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Coin des doctorants

Que deviennent-ils ?

Comme promis, voilà des nouvelles des derniers diplômés. Dans cette édition, c’est au tour de Carlotta Ferrando qui a soutenue en décembre dernier, d’Anaïs Maréchal, docteure depuis fin 2015 et de Mohammed Achalhi, de nous raconter leurs aventures post-thèse.

Le 1er avril, j’ai commencé mon post-doc d’au moins 9 mois à l’Université de Lorraine (Nancy) au Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG). Pendant ce contrat, je travaillerai avec Lydéric France (un ancien doctorant de Montpellier aujourd’hui Maître de Conférence) à la caractérisation des gabbros collectés in situ dans le "Oceanic Core Complex" appelé "Atlantis Bank" lors de l’expédition IODP 360 le long de la dorsale Sud-Ouest indienne (57° W). On cherche à comprendre l’origine des variations de taille de minéraux dans ces gabbros, pour déterminer si le processus magmatique a été accompagné d’une interaction entre la roche et un magma de percolation. Pour ça, je ferai une étude microstructurale (avec la sonde EBSD, à Montpellier) et géochimique, intégrant à la fois une analyse in situ des éléments majeur (avec la microsonde électronique – EPMA, à Montpellier), des éléments trace (par spectrométrie de masse - LA-ICP-MS, à Montpellier) et des volatiles (via sonde ionique – SIMS, à Lille).

Carlotta Ferrando

Fin de thèse : novembre 2015. Vous avez pourtant continué de croiser Anaïs Maréchal dans les couloirs de GM l’année suivante, en tant qu’ATER. Elle a intégré le projet Bhutanepal porté par Rodolphe Cattin, en travaillant sur les données GPS du Bhoutan. Aujourd’hui son expérience en recherche l’a portée vers de nouveaux horizons. Elle est actuellement en reconversion vers le journalisme scientifique à L’École supérieure de journalisme de Lille. Et si vous avez lu "Midi Libre" en janvier, vous avez même pu voir un dossier auquel seul un ancien membre de GM aurait pu penser : le risque sismique dans la région ! Anaïs travaille pour "Midi Libre" et, depuis peu, pour "Science & Vie" ainsi que pour d’autres médias à venir dans les prochains mois. Elle a pour objectif d’écrire sur des sujets sciences et société, en valorisant les travaux des labos de recherche et surtout ceux de l’Occitanie. Alors, dans un contexte ou la communication scientifique semble de plus en plus importante et nécessaire, ne manquez pas de l’appeler pour lui conter vos dernières trouvailles !

Ses coordonnées :
Téléphone : 06 72 31 72 76
Adresse Mail : anais.marechal@gmail.com

Enfin, Mohammed Achalhi, qui a fait de nombreux séjours à GM dans le cadre de ses travaux de thèse co-dirigée par Philippe Münch dans le cadre du projet MEDYNA, a soutenu sa thèse en décembre 2016 à l’université de Oudja (Maroc). Il a intégré l’École des Mines de Rabat en décembre dernier.