Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Edito

Le mot du directeur

Ce numéro est le dernier que vous lirez avant l’été et ces quelques jours ou quelques semaines de congés bien mérités pour une bonne partie d’entre nous. Vous y trouverez comme d’habitude des informations sur la vie du laboratoire ainsi que sur son activité scientifique.

Une thématique récente à Géosciences Montpellier concerne la façon dont, il y a plus de deux milliards d’années, la terre primitive a commencé à évoluer vers la planète que nous connaissons aujourd’hui. Manuel Muñoz, professeur à l’Université de Montpellier, co-signe un article qui vient de paraître sur le lien possible entre l’initiation de la tectonique des plaques et l’oxygénation de l’atmosphère qui a permis l’apparition puis l’évolution de la vie sur Terre. Manuel apporte son expertise sur l’analyse, au synchrotron, du degré d’oxydation du Fer, appliquée ici aux roches du manteau terrestre. D’autres collègues travaillent sur le même sujet, en mettant en œuvre des techniques différentes, notamment géochimiques, géochronologiques ou encore minéralogiques. Parmi eux, Pascal Philippot, directeur de recherche au CNRS arrivé en octobre dernier à Géosciences Montpellier, vient de publier un article à Nature Communications qui s’appuie sur l’analyse des isotopes du souffre dans des séries sédimentaires anciennes. Un des focus de ce numéro porte sur ce travail et sur les projets à venir avec des collègues du laboratoire.

J’ai l’habitude d’évoquer dans cet édito des informations qui concernent plutôt Géosciences Montpellier. Une fois n’est pas coutume, je veux saluer l’initiative de collègues lyonnais qui, en collaboration avec une dessinatrice, ont créé un site web (en anglais) intitulé "did this really happen ?" illustrant les situations sexistes encore trop communément subies par les femmes dans le monde scientifique académique. C’est drôle, pertinent, et met en lumière de manière très originale le chemin restant à parcourir pour que les choses évoluent dans le bon sens…

Et pour terminer, j’apprends au moment où je rédige ces quelques lignes que Pauline Passera, gestionnaire en CDD au laboratoire depuis deux ans et demi, est reçue au concours interne Technicien du CNRS. Bravo Pauline ! Nous sommes tous extrêmement heureux de cette nouvelle. Je transmet enfin au nom du laboratoire toutes mes félicitations à Laurent Dezileau, qui est nommé professeur à l’Université de Caen. Laurent quitte Géosciences Montpellier et retourne vers sa chère Normandie après quinze années passées avec nous. Bon vent, Laurent, pour cette nouvelle étape dans ta carrière, qui nous l’espérons t’apportera de très nombreuses satisfactions.

Bonne lecture,
Benoît Ildefonse