Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Et aussi...

Projet LIG : suite et fin

Dans le bulletin n°10 de décembre 2017, nous avions mis à l’honneur le projet de Lien Inter-générationnel de Géologues (LIG) proposé par le Student Chapter, l’association des étudiants en Master Géosciences de l’Université de Montpellier.

Après avoir obtenu le financement nécessaire leur permettant de finaliser la phase 2 du projet, les étudiants se sont envolés le 5 avril pour l’Islande où ils ont retrouvé sur place, pour quelques jours, les élèves du lycée Pablo Picasso de Perpignan. Ils ont pu explorer ensemble la zone du cercle d’or avec ses geysers, ses circulations hydrothermales, son activité géothermique. Les islandais profitent de cette énergie renouvelable au quotidien pour produire de l’électricité, chauffer leurs habitations et alimenter les serres agricoles. Les étudiants ont ensuite sensibilisé les lycéens à la démarche scientifique en géologie. Au départ, une bonne connaissance du sous-sol est indispensable. Elle s’effectue grâce à des méthodes d’investigation indirectes (imagerie géophysique) et directes (imagerie de puits et propriétés physiques des roches et des fluides). Ensuite, on établit un modèle géologique. C’est un travail minutieux de caractérisation appelé exploration, phase préliminaire de l’exploitation. En plus de l’identification de la ressource, le travail du géologue consiste à sécuriser et protéger.
Étudiants et lycéens ont pu ensuite échantillonner des roches de la zone de la ride médio-océanique qui affleure sur l’île, zone qui a la particularité d’être à la fois sur la plaque américaine et sur la plaque eurasienne. Il est évident que cette approche de terrain permet de se rendre compte que les limites sont rarement tirées au cordeau et que les processus géologiques définissent plutôt des zones de déformation ou de fractures qui, de part leurs mouvements courts et lents mais cumulés sur de longues périodes de temps engendrent des structures à grande échelle.

Les étudiants ont quitté les lycéens pour partir en toute autonomie étudier d’autres processus plus récents et superficiels comme l’érosion et le transport sédimentaire en zone glaciaire formant des sandurs, sortes de deltas littoraux dominés par des processus catastrophiques. Ils ont également profité de plusieurs soirées d’aurores boréales et ont pu apprécié la biodiversité de l’Islande avec sa faune exceptionnelle et sa flore renaissante en ce tout début de printemps. Le temps froid, humide et très venteux ne les a pas épargné non plus avec quelques galères inhérentes à tout voyage en zone isolée, mais la solidarité inter-promo a permis de faire face à tous les aléas.

Les membres de l’association sont revenus à Montpellier pour préparer la 3ème et dernière phase du projet : la journée "portes ouvertes" du 31 mai. Une journée faite d’expériences, d’analyses, au cours de laquelle les lycéens sont venus se familiariser avec l’environnement universitaire sur le campus Triolet. Ils ont été rejoints par les élèves d’une classe de CM1 de Lavérune, accompagnés par des membres du CERGA, l’association des anciens du monde des géosciences. C’est à cette occasion que la notion de Lien Intergénérationnel de Géologues a pris tout son sens ! Le projet annuel est maintenant terminé et l’ensemble des membres du Student Chapter tient à remercier tous les soutiens, qu’ils soient financiers, logistiques et humains car, pour eux, ce fut d’abord et avant tout une aventure humaine.

Retrouvez sur YouTube les 8 épisodes du LIG 2018 du Student Chapter.