Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Coin des doctorants

Entités doctorantes non identifiées

Pour le moment, on nous signale l’existence de six nouvelles entités doctorantes non identifiées appelées aussi EDNI dans la communauté ufologique. Que sont-elles ? D’où viennent elles ? Et surtout que veulent-elles ? Quelques éléments de réponse se trouvent dans cet article qui réunit leur premier contact :

Maël Allard
"Je suis Maël Allard, j’ai 24 ans, j’ai commencé mon parcours licence en sciences de la terre à Orléans. Je suis arrivé à Montpellier pour la licence 3 et le master DTRN. En dehors du travail, je fait de l’athlétisme, de la guitare et, de temps à autre, de la randonnée. Durant ma thèse, je vais travailler avec Benoît Ildefonse et Émilien Oliot sur une problématique d’accrétion océanique, en m’intéressant à la déformation des gabbros (analyses microstructurales) et aux interactions pétro-géochimiques qui s’y sont déroulées. Les échantillons sur lesquels je travaille proviennent d’un forage IODP sur la dorsale sud-ouest indienne."

Megan Cook
"D’origine anglaise, je débarque au laboratoire Géosciences Montpellier avec mon diplôme de mathématiques appliquées. Je vais débuter ma thèse en novembre avec Frédéric Bouchette sur "Le calcul optimal pour la modélisation de la dynamique naturelle des plages sableuses et leur préservation anthropique". Ce travail sera co-dirigé par Bijan Mohammadi du laboratoire de mathématiques IMAG et sera réalisé dans le cadre d’un contrat de collaboration avec BRLI."

Adeline Clutier
"Bonjour à tous, je suis nouvelle doctorante à GM. Je travaille avec Stéphanie Gautier, Fleurice Parat et Christel Tiberi. Ma thèse porte sur les processus lithosphériques de rupture continentale au niveau de la Divergence Nord Tanzanienne. Ce projet consiste à combiner les données sismologiques et pétro-géochimiques pour mieux contraindre les relations entre sismicité et magmatisme dans la localisation de la déformation.
Au plaisir d’être à GM !"

Fadl Raad
"My name is Fadl (name) Raad (family name), 27 years old. I come originally from Lebanon, from Baalbeck, city located in the north-east of Lebanon near the borders with Syria. I finished my high school there in 2009, worked for 2 years in Beirut then moved to Trieste (Italy) in 2011 to start my university career. I got my bachelor degree in geology at the University of Trieste (Italy) in 2015. After that, I started my master’s degree in Geosciences with specialization in geophysics. I got my master’s degree on March 2018. On the 24th of September 2018 I moved from Trieste to Montpellier where I started PhD studies. My PhD project is part of the ITN SaltGiant project created to study the Messinian Salt deposits in the Mediterranean. My works, in particular, will focus on the Messinian Salinity Crisis (MSC) in the Balearic Promontory. This will take place by studying the MSC sedimentary records, both onshore and offshore. It will carry out a multidisciplinary research including sedimentary, petrophysical and geophysical investigations on a diverse dataset including onshore outcrops, core data, borehole geophysics, and seismic profiles. I will be working under the supervision of Johanna Lofi, in TMP (Tranferts en milieux poreux) team on the second floor at the department of Geosciences Montpellier."

Dominik Mock
"Je m’appelle Dominik Mock et j’effectue ma thèse en co-tutelle entre l’Institut de Minéralogie à l’Université de Hanovre en Allemagne dans le groupe de Jürgen Koepke et Géosciences Montpellier avec Benoit Ildefonse. Depuis un stage avec Benoît Ildefonse en 2014, je m’intéresse aux roches de la croûte océanique et plus particulièrement aux roches de la croûte inférieure observables dans l’ophiolite d’Oman. Dans ma thèse intitulée "The Oman Drilling Project : Microanalytical and Microstructural Investigations on the Layered Gabbros of the Lower Oceanic Crust in the Oman Ophiolite", j’essaye de trouver une explication à la formation de cette croute océanique inférieure et de ses textures remarquables. Je travaille principalement à Hanovre mais je séjourne 3 mois par an à Géosciences Montpellier pour faire des analyses de texture."

La sixième entité avait déjà été apercue à GéoAzur au cours de l’année dernière mais semble s’être installée à Géosciences Montpellier depuis peu :

Clément Garrocq
"Après une première année de thèse à GéoAzur (Nice), je viens de m’installer à GM pour les deux années suivantes. Je travaille sous la co-direction de Boris Marcaillou (GéoAzur) et Serge Lallemand, dans le cadre du projet ANR GAARANTI porté par Philippe Münch. Mon travail de thèse, basé essentiellement sur de l’imagerie sismique, vise à mieux comprendre l’évolution tectono-sédimentaire du domaine arrière-arc des Petites Antilles. Pour me décrire en quelques mots, on pourrait dire que j’ai plutôt un profil de géologue/géophysicien fortement orienté vers le domaine marin. Si vous souhaitez échanger avec moi, n’hésitez pas à venir me voir au bureau 430 (en face de la salle Grenat)."

Bienvenue à vous, visiteurs pacifiques.