Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Et aussi...

Worshop RESIF

Pourquoi y a-t-il des séismes en France métropolitaine alors que nous nous situons sur la plaque Eurasie "stable" (à part les Alpes Occidentales à la frontière Eurasie-Apulie) ? La France et l’Europe de l’Ouest sont-elles réellement une plaque tectonique rigide ? Et si oui, comment se déforment-elles ? Si ces questions vous turlupinent ou si vous êtes dubitatif face à l’aléa sismique dans votre région favorite, l’Axe Aléa de l’Action Transverse Sismicité RESIF peut vous apporter quelques éléments de réponses. L’axe Aléa de RESIF a pour objectif de promouvoir la caractérisation des sources sismiques en France en encourageant les interactions entre les communautés académiques et celles des praticiens de l’aléa sismique.

Ce projet récent a organisé depuis fin 2016 trois colloques et ateliers dont le dernier "Sismotectonique et aléa sismique de la France Métropolitaine" s’est tenu à Montpellier du 14 au 16 janvier 2019 . Cet atelier a réuni 34 chercheurs, praticiens et étudiants - dont plusieurs doctorantes et stagiaires de M2 de Géosciences Montpellier - provenant des universités ou des organismes et entreprises français travaillant sur cette thématique. L’objectif de cet atelier "Comprendre la sismotectonique, les processus de déformation active, et l’aléa sismique en France métropolitaine" a été réalisé à travers une demi-journée de formation au calcul d’aléa sismique, en particulier au rôle des modèles de zonages suivie d’une journée axée sur la sismotectonique, les données, modèles et processus et, pour finir, d’une demi-journée de synthèse pour définir les futures actions.

Cinq actions distinctes, ouvertes à tous, ont été proposées pour la période 2019-2020 :
- action "Failles actives - néotectonique", menée par Jean-François Ritz (GM) et Laurence Audin (ISTerre) dont les objectifs sont d’établir un état des lieux, de remobiliser la communauté et de poursuivre l’implémentation d’une base de données "failles actives en France métropolitaine",
- action "Taux de déformation et vitesses géodésiques" menée au sein du Service National d’Observation RENAG dont le but est de produire des estimations de taux de déformation horizontale et de vitesse verticale mesurées par GPS,
- action d’information "Modélisation numérique" autour des travaux de modélisation menés à Géosciences Montpellier sur les processus et la déformation active en domaine intra-plaque et en France métropolitaine,
- action "Base de données SIG" menée par Hervé Jomard (IRSN) et Stéphane Mazzotti (GM) pour remettre à jour la base de référence servant au zonage sismotectonique,
- rédaction d’articles de revue sur la thématique "Sismotectonique et aléa sismique de la France Métropolitaine" dans des revues scientifiques et de vulgarisation.

A l’échéance de deux-trois ans, ces actions permettront de réunir les éléments nécessaires à la construction de nouveaux modèles communautaires sur la sismotectonique et, dans un second temps, l’aléa sismique de la France métropolitaine.


Le bulletin du laboratoire Géosciences Montpellier n°16 - janvier/février 2019