Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Contenu Newsletter > Edito

Le mot du directeur

Je démarrais l’édito du numéro précédent en évoquant un printemps à venir très chargé. En plus de nos occupations habituelles en cette période de l’année, nous sommes, comme tous nos collègues de la région Occitanie, plongés dans la rédaction de nos bilans et projets quinquennaux. Ce travail, qui formalise notre contrat avec nos tutelles scientifiques (CNRS, Université de Montpellier et Université des Antilles), est lourd, pas toujours exaltant, mais il nous permet néanmoins de faire le point sur notre activité scientifique. Dans notre projet d’unité pour les années à venir, les recherches sur les géo-ressources, énergétiques ou minérales, qui représentent un enjeu énorme pour construire le futur durable de notre planète, auront une place importante. Géosciences Montpellier est armé pour contribuer aux recherches dans ce domaine, comme illustré dans ce numéro par le focus sur la géothermie et le projet Thermofault.
Pour comprendre la dynamique des processus géologiques, les datations géochronologiques constituent une des nombreuses méthodes clefs mises en œuvre à Montpellier. Arthur Iemolo a rejoint le laboratoire en septembre dernier sur un poste de technicien de l’université de Montpellier pour opérer sur les spectromètres permettant de dater les roches à partir des isotopes de l’Argon. Vous découvrirez son portrait dans ce numéro.
Les doctorants du laboratoire, comme dans chaque numéro, vous donnent quelques nouvelles de leurs activités. Dans les traces de Tintin au Tibet, Timothée vous narre ici ses aventures au Bhoutan.
Last but not least : Serge Lallemand, directeur de recherche au CNRS, ancien directeur de Géosciences Montpellier de 2007 à 2010 et Christophe Nevado, assistant-ingénieur à l’Université de Montpellier, ont tous les deux été récemment récompensés pour leur travail. Serge a reçu la médaille Stéphane Mueller de l’EGU (European Geosciences Union) et Christophe a, avec ses collègues animateurs du réseau français des lithopréparateurs, obtenu un cristal collectif du CNRS. A travers ces récompenses fort méritées, c’est l’excellence scientifique et technique de Géosciences Montpellier qui est honorée grâce à Serge et Christophe. Bravo à tous les deux !
Bonne lecture,

Benoit Ildefonse


Le bulletin du laboratoire Géosciences Montpellier n°17 - mars/avril 2019