Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Public-Presse > Ressources documentaires > Anciens thèmes de recherche > Enveloppes superficielles > Marges passives > Discrimination temporelle du signal sédimentaire

Discontinuités / cyclicités dans la croissance des stromatolites

Bassin Protérozoïque de Taoudenni


• Dans le bassin Protérozoïque de Taoudenni (Mauritanie), la croissance des stromatolithes en colonne (constructions bactériennes) enregistre des cyclicités (alternances de lamines millimétriques) et des discontinuités (phases d’arrêt de croissance) dont on ne connaît ni l’origine ni la fréquence. La simple extrapolation des processus connus et actifs actuellement pour les constructions bactériennes (les lamines représentant des alternances diurnes ou saisonnières) aboutirait à des résultats aberrants (croissance sur des milliers de kilomètres !). Il faut donc envisager des alternances réglées sur des phénomènes de beaucoup plus basse fréquence (20ka, 100ka, 400 ka ?) que ceux qui contrôlent habituellement les organismes vivants. Dans ce contexte, on testera également les possibilités de très longues périodes sans croissance. L’analyse du contenu fréquentiel des sections de stromatolithes, de différentes espèces, sera ensuite corrélée en divers points de la plateforme, afin d’évaluer la part des facteurs forçants la sédimentation et de l’activité biologique sur une Terre protérozoïque (C. Lauer , G. Merzeraud, MC. Raddadi (Post-Doc)).