Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Public-Presse > Ressources documentaires > Anciens thèmes de recherche > Enveloppes superficielles > Marges passives > Evolution long-terme des marges continentales passives

Evolution long-terme des marges continentales passives

Les marges continentales dites « passives » sont un site d’interactions entre continent (érosion et transferts dans les bassins versants) et océan (dépôt de sédiment contrôlé par l’hydrodynamique et la productivité biologique) soumis à ll’interaction des forçages d’origine interne et externe. Notre objectif est d’analyser l’évolution des marges postérieurement à la phase de rifting lithosphérique, depuis le bassin versant (mouvements verticaux, déformation, érosion…) jusqu’au bassin profond (éventails turbiditiques).
Forçages internes-externes

Marges passives et éventail turbiditiques

Nos travaux sur les éventails turbiditiques profonds du Congo, de l’Ogooué et de l’Amazone suggèrent que l’évolution post-rift de la marge est fortement perturbée par le développement de ces géants (...)

Lire la suite

"Source to sink" : le cas de la marge d’Afrique équatoriale de l’ouest

Dans le cadre du proramme INSU "Relief", nous avons lancé en 2007-2008 une opératon
"STORAGE"
qui vise à quantifier la part jouée par l’érosion pendant le Néogène de sédiments détritiques stockés (...)

Lire la suite

Mouvements verticaux post-rift sur la marge du Golfe du Lion

Une action menée dans le cadre du GDR "Marges" Atelier Golfe du Lion (2004-1006)
PROBLEMATIQUE
Source-to-sink
origine des reliefs ?
quelle rhéologie lithosphérique post-rift ?
réactivation (...)

Lire la suite

Analyse géomorphologique des bassins versants de l’Ogooué et du Congo : Quantification de l’érosion Cénozoïque et implications sur les flux détritiques vers la marge d’Afrique Equatoriale.

téléchargez le Mémoire de Stage
Résumé :
L’analyse géomorphologique des formations présentes dans les bassins versants du Congo et de l’Ogooué s’appuie sur l’identification des surfaces enveloppes qui (...)

Lire la suite