Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Public-Presse > Ressources documentaires > Anciens thèmes de recherche > Lithosphère > Failles actives, morphogénèse

Failles actives, morphogénèse

Failles actives, mouvements actuels et récents, morphogenèse

Coordinateur : Jean-François Ritz

  • Participants : R. Bayer, J. Chéry, M. Daignières, S. Dominguez, J.-E. Hurtrez, M. Peyret, H. Philip, J.-F. Ritz, P. Vernant.

Dans le cadre d’une meilleure compréhension du fonctionnement des failles actives et de la formation des reliefs qui leur sont associés, nous développons une approche basée à la fois sur l’analyse et la quantification des phénomènes observés (tectonique, géodésique, géophysique) et sur la modélisation numérique et analogique. Nos travaux portent sur les failles actives dans différents contextes cinématiques en Iran, en Anatolie ou en Asie Centrale (Mongolie, Tien-Shan) et du Sud-Est (Taiwan). Ces chantiers nous permettent d’obtenir des données de qualité pour répondre à des questions fondamentales - en plus des questions géodynamiques propres à chaque chantier - comme par exemple celle du "séisme caractéristique", celle de la stabilité du cycle des séismes, de la variation des vitesses de failles et de l’échelle temporelle de ces variations, ou encore celle du couplage mécanique des séismes. Ils permettent aussi de s’intéresser aux couplages qui existent entre la cinématique de la déformation et la morphogenèse et, à plus grande échelle, au contexte géodynamique régional. Ces travaux sont aussi l’occasion de développer ou de continuer à développer des méthodes nouvelles d’investigations.

Depuis 5 ans l’Iran est l’un des grands chantiers du laboratoire. Dans le cadre de ce chantier, nous nous intéressons à plusieurs thématiques indissociables (vitesse des failles, aléa sismique, géodynamique) en étroite collaboration entre tectoniciens et géodésiens. Nos travaux se concentrent sur plusiuers zones : 1- autour de la faille de Tabriz et dans la région du Talesh (NW Iran), où le risque sismique est grand ; 2- autour de Minab (transition Zagros-Makran), où il n’y a pas de sismicité historique et instrumentale et où le risque est considéré comme faible ; 3- dans l’Alborz et autour de Téhéran.

Géodynamique récente et actuelle

1 - Chaines péri-caspiennes

2 - Mongolie-Sibérie

3 - Taiwan

4 - Languedoc-Provence

Lire la suite

Géométrie, cinématique et vitesse des failles actives

Le problème de la variation de la vitesse des failles au cours du temps est un thème d’actualité. En effet, si la vitesse des failles varie rapidement (sur quelques milliers-dizaines de milliers (...)

Lire la suite

Physique de la déformation : modélisation numérique et analogique

1 – Modélisation numérique du cycle sismique Des études sur le cycle sismique en contexte extensif ont montré l’intérêt de coupler les modèles géologiques à grande échelle de temps avec les échelles de (...)

Lire la suite