Nos tutelles

CNRS

Rechercher




géosciences montpellier
université
de montpellier
campus triolet
cc060
place eugène bataillon
34095 montpellier cedex05
france

+33(0)4 67 14 36 02

Nom tutelle large
OREME

Accueil > Public-Presse > Ressources documentaires > Anciens thèmes de recherche > Risques naturels et Environnement > Séquestration CO2

Séquestration CO2

Séquestration du CO2 dans le sous-sol

Coordinateur : Philippe Gouze


La concentration en CO2 dans l’atmosphère a considérablement augmenté depuis le début de l’ère industrielle (280 ppm) pour atteindre aujourd’hui 370 ppm environ, soit une valeur jamais atteinte depuis 400 000 ans. Sans aucune modification de notre comportement sociétal dans les décénies à venir, cette concentration pourrait atteindre les 700 ppm à l’horizon 2100.

Une solution envisagée pour réduire l’excédent de CO2 dans l’atmosphère consiste à l’injecter dans des aquifères souterrains ou des réservoirs pétroliers abandonés. Dans les conditions de stockage (p > 10MPa et T > 100°C) le CO2 est sous forme supercritique, très soluble (≤ 2% molaire), produisant des solutions (eau - saumures) acides (pH ≥ 2.9) en fort déséquilibre thermodynamique avec la roche.

Pour alimenter le débat concernant la faisabilité de ce type de stockage « naturel », des données quantitatives sur les conséquences hydro-thermo-géochimiques de l’injection massive de CO2 et des simulateurs numériques validés sont nécessaires.

Les approches théoriques classiques

Les approches théoriques classiques et les constantes utilisées pour modéliser les processus cinétiques qui contrôlent la diagenèse naturelle (faible déséquilibre) des réservoirs sont a priori peu (...)

Lire la suite

Objectifs des travaux

L’objectif des travaux proposés par l’équipe est de :
quantifier les effets de l’injection de CO2 sur le milieu naturel en fonction des différents paramètres de stockage (minéralogie, vitesse (...)

Lire la suite

Volet 1 : "Transfert à champ proche liés à la dissolution acide"

Cette étude a été initiée en 2002 dans le cadre du programme PICOR (2002-2004) soutenu par le programme du Ministère de l’Industrie RTPG/DIREM/CEPM coordonné par l’IFP en partenariat avec d’autres (...)

Lire la suite

Volet 2 : "La minéralisation du carbone"

La minéralisation du carbone est une option intéressante pour un stockage à long terme des excédents de CO2. A l’opposé des méthodes classiques de stockage en phase gaz ou en solution dans l’eau de (...)

Lire la suite

Volet 3 - "Intégrité des couvertures"

Dans le cadre d’un stockage massif de CO2, mais aussi dans le cas de stockages de déchets ou de matière fissile, l’étanchéité du réservoir doit être assurée même si les fluides en déséquilibre (...)

Lire la suite

Volet 4 : "L’injection de CO2"

L’injection de CO2 dans un réservoir naturel est une source de fort déséquilibre themodynamique, mais aussi peut perturber le fonctionnement des communautés microbiennes présentes dans le réservoir. (...)

Lire la suite